.


...Le Sanctuaire....
" J'ai mis ma concience aux prises avec ma raison, et la réflexion m'a convaincu, autant que l'experiences, que: " Tout Individu qui se sacrifie, sans néccésité pour des intérêts vagues et collectifs, n'est qu'un animal, d'un instinct dépravé, qui, tôt ou tard, sera corriger par la double épreuve, de l'injustice et de l'ingratitude..."
( Francois suleau - " les actes des apotres "..."

le-relai-pro  Index du Forum
 

   FAQ  -  Rechercher  -  Membres   -  S’enregistrer   Connexion
khoresh-e fesenjan

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le-relai-pro Index du Forum >>>
...la mise en bouche...
>>> >>> >>> Ma Cuisine Orientale >>>
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sasha
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2006
Messages: 411
Point(s): 76
Moyenne de points: 0,18
icon msnm: protheus63@hotmail.f

MessagePosté le: 12/02/2013 11:46:18 (2015)    Sujet du message: khoresh-e fesenjan Répondre en citant

khoresh-e fesenjan


Imprimer la recette.....





Définition


S'il existe des centaines de variantes khoresh-e fesenjan, tout le monde s'accorde sur son origine iranienne.

Dans ce plat typique de Perse, le poulet est cuit en ragoût dans une sauce à la grenade et aux noix. On peut servir le Khoresht Fesenjaan avec du riz, comme cela se fait en Iran.

Sa popularité était due au fait que ses ingrédients se trouvaient facilement et à moindre coût.
ce plat est un plat qui se préparait typiquement pendant l’automne, pendant la saison des grenades. C’est d’ailleurs un plat traditionnel de Rosh Hashana, nouvel an juif car la grenade est l’un des nouveaux fruits que l’on consomme à cette occasion.
Il est toujours l'un des plats principaux .

Le fesenjan (aussi appelé fesenjoon ou khoresh-e fesenjan) est un plat originaire de la province de Gilan, au bord de la mer caspienne. Cette région est connue pour ses canards sauvages. D’ailleurs, la recette originale du fesenjan se cuisinait avec du canard. Le canard a été par la suite remplacé par du poulet. Il se prépare généralement avec des cuisses ou ailes de poulets (avec os). J’ai cuisiné cette version avec des morceaux de cuisses et blancs de poulet (sans os). Ce plat peut aussi se préparer en version végétarienne et certains le cuisinent aussi avec de l’agneau, de la viande hachée ou du poisson.

Selon la recette d’origine, ce plat se cuisine avec du jus de grenade fraiche bien que de nos jours, les mamas perses la cuisinent avec du sirop de grenade concentré aussi appelé mélasse de grenade.
Le khoresh-e fesenjan est un des nombreux khoreshs de la cuisine iranienne. Khoresh (qui veut dire repas en perse), est en fait un terme générique qui définit les nombreux ragouts de cette cuisine. Un des plus connus est le khoresh ghormeh sazbi, un ragout de bœuf à base d’herbes, haricots rouges et citrons séchés (appelés limu omani). Il ressemble étrangement à la pkaila… même s’il ne la détrône évidemment pas !

Le fesenjoon est un plat très particulier. En effet, même s’il est assez courant dans la cuisine méditerranéenne de cuisiner sucré-salé comme l’utilisation des dattes dans la dafina marocaine, la grenade donne ici un côté très acide que l’on ne retrouve pas dans les plats marocains.
C’est la noix qui donne cette onctuosité et cette richesse au plat. D’ailleurs, les Perses disent souvent que le fesenjoon est meilleur le lendemain car la sauce a le temps de s’épaissir et de concentrer les saveurs.




Ingrédients


Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson :entre 60 minutes et 1 heure 10 minutes
Coût: Bon marché

POUR 8 PERSONNES


khoresh-e fesenjan



8 morceaux de poulet ou d’escalopes ou de cuisses de poulet (généralement avec os, mais sans peau, c'est meilleur)
4 gros oignon, émincé finement
3 gousses d'ail écrasées
2 feuilles de laurier
1 bouquet de thym
500 g de noix (concassées ou hachées)
entre 25 cl de mélasse de grenade ou 60 cl de jus de grenade ou 15 cl de sirop de grenade
2 cuillère à soupe de sucre
du sel et poivre
45 a 60 cl d’eau chaude
2 cuillère à soupe de graines de cardamome (optionnel)
2 cuillères à soupe de cannelle moulue
2 grosses pincées de noix de muscade en poudre
1/4 de cuillère à café de safran en poudre
le jus de 2 ou 3 citrons verts
Quelques arilles de grenade pour décorer




Préparation



Saler et poivrer les morceaux de poulet. Les faire ensuite revenir dans une sauteuse dans un peu d’huile jusqu’à ce qu’ils soient dorés de tous les côtés.

Retirer le poulet. Ajouter un peu d’huile et faire revenir les oignons quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient translucides.

Remettre les morceaux de poulet dans la sauteuse. Ajouter 50 cl d’eau (ou de bouillon de poulet). Porter à ébullition. Couvrir la sauteuse, baisser le feu et faire mijoter pendant 30 minutes.

Pendant ce temps, faire torréfier les noix en les faisant griller en une couche dans une poêle sans huile pendant quelques minutes. Il est aussi possible de les faire torréfier au four à 180 degrés sur une plaque pendant 8-10 minutes.

Attendre quelques minutes que les noix tiédissent et les passer au blender pour obtenir une poudre.

Ajouter cette poudre de noix au poulet, ainsi que la mélasse de grenade, le sucre et les graines de cardamome. de la cannelle, du safran et du sel. et du poivre.

Couvrir et laisser mijoter à feu très bas pendant 1 heure. Remuer toutes les 20 minutes pour s’assurer que les noix n’attachent pas au fond.

A mi-cuisson, ajouter le jus de citron.

A la fin de la cuisson, ajuster le goût avec du sel et du sucre.

Servir avec du riz perse blanc (polo) ou du riz basmati facon pilaf et quelques arilles de grenade pour décorer.

.
Remarques :

La cuisine perse est très riche mais il y a un ingrédient qui est essentiel à cette cuisine : le riz. En effet, les Perses ne conçoivent pas de servir leurs kebabs et ragouts avec autre chose que du riz. Ce riz, appelé polo, se décline en plusieurs versions comme le sabzi polo (aux herbes), albaloo polo (aux griottes), baghali polo (aux fèves et à l’aneth) ou encore mon riz favori, le zereshk polo (aux épines-vinettes) pour ne citer que quelques variantes.

Bon appétit!



Screenshot

. .
. .


Variantes

Les variantes sont innombrables mais j’ai voulu rester délibérément simple pour être le plus proche de la recette traditionnelle.




Dégustation

Indispensable en accompagnement de tout khoresh-e fesenjan qui se respecte
Quoi boire avec un khoresh-e fesenjan ?

Avec votre recette nous vous recommandons un vin blanc sec léger évolué, assez agréable et non boisé, au nez évolué et à la bouche souple

De l'eau bien sûr...! ;-) Mais aussi :

- Un blanc sec d'appellation Petit chablis, Vacqueyras ou Tursan

.



Pour la petite histoire

Le khoresht-e-fesendjan (en persan : خورشت فسنجان) ou plus simplement fesendjan (en persan : فسنجان) est un plat de la cuisine iranienne et irakienne, ragoût épais de couleur brune préparé à partir de jus de grenade et de noix pilée, qui accompagne généralement de la volaille (canard, poulet…), même si des variantes utilisant des boulettes de viande, de l'agneau ou du poisson ne sont pas rares. Ce plat est généralement servi avec du riz.

....






Site officiel






VIDÉO du khoresht-e-fesendjan







Voila Régalez vous, tous et toutes.....



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: 12/02/2013 11:46:18 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le-relai-pro Index du Forum >>>
...la mise en bouche...
>>> >>> >>> Ma Cuisine Orientale >>>
Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo
 
 
Se connecter pour vérifier ses messages privés